Nouveaux taux d'intérêt légal et taux d'intérêt pour retard de paiement dans les transactions commerciales

Nouveaux taux d'intérêt légal et taux d'intérêt pour retard de paiement dans les transactions commerciales

Taux d'intérêt légal 2020 : 1,75%

Le taux d'intérêt légal s'applique aux matières civiles et aux transactions commerciales entre les commerçants et les particuliers.

Pour l'année 2020, le taux d'intérêt légal baisse à nouveau à 1,75 %.

(Communication de l'Administration générale de la trésorerie du F.O.D. Finance, MB du 27 janvier 2020, conformément à l'article 2, § 1 de la loi du 5 mai 1865 relative au prêt à l'intérêt).

Récapitulatif :

2019 2%  
2018 2%  
2017 2%  
2016 2,25%  
2015 2,5%  
2014 2,75%  
2013 2,75%  
2012 4,25%  
2011 3,75%  
2010 3,25%  
2009 5,5%  
2008 7%  
2007 6%  
à partir du 1/09/1996 7%  
à partir du 1/08/1986 8%  
à partir du 1/08/1985 10%  
à partir du 1/08/1981 12%  
à partir du 1/11/1974 8%  
à partir du 1/07/1970 6,5% matières civiles
  5,5% matière commerciale

 

Taux d'intérêt pour retard de paiement dans les transactions commerciales 1er semestre 2020 : 8%

Les transactions commerciales entrant dans le champ d'application de la loi du 2 août 2002 concernant la lutte contre le retard de paiement dans les transactions commerciales. (MB du 7 août 2002) sont soumises au taux d'intérêt pour retard de paiement dans les transactions commerciales.

Pour le 1er semestre de l'année 2020, le taux d'intérêt pour retard de paiement dans les transactions commerciales reste le même, à savoir 8,0 %.

(Communication du SPF Finances en application de l'article 5, deuxième alinéa, de la loi du 2 août 2002 concernant la lutte contre le retard de paiement dans les transactions commerciales, publiée au Moniteur belge le 6 février 2020).

Récapitulatif :

Pour l'intérêt du passé (avant le 16 mars 2015), il y a toujours une distinction entre les contrats conclus avant le 16 mars 2013 et les contrats conclus, renouvelés ou prolongés à partir du 16 mars 2013. Cette distinction résulte de la modification de la loi du 2 août 2002 qui avait augmenté le taux d'intérêt de référence. Ce n'est qu'à partir du 16 mars 2015 que les taux d'intérêt pour les contrats conclus avant le 16 mars 2013 et pour les contrats conclus, renouvelés ou prolongés à partir du 16 mars 2013 sont égaux en raison de la fin de la période transitoire (article 14, paragraphe 2, de la loi du 2 août 2002).

2è semestre 2019 8%  
1er semestre 2019 8%  
2è semestre 2018 8%  
1er semestre 2018 8%  
2è semestre 2017 8%  
1er semestre 2017 8%  
2è semestre 2016 8%  
1er semestre 2016 8,5%  
2è semestre 2015 8,5%  
  7,5% avant 16/03/2013
1er semestre 2015 8,5% à partir du 16/03/2013
  7,5% avant le 16/03/2013
2è semestre 2014 8,5% à partir du 16/03/2013
  7,5% avant le 16/03/2013
1er semestre  2014 8,5% à partir du 16/03/2013
  7,5% avant le 16/03/2013
2è semestre 2013 8,5% à partir du 16/03/2013
  8% avant le 16/03/2016
1er semestre 2013 9% à partir du 16/03/2013
2è semestre 2012 8%  
1er semestre 2012 8%  
2è semestre 2011 8,5%  
1er semestre 2011 8%  
2è semestre 2010 8%  
1er semestre 2010 8%  
2è semestre 2009 8%  
1er semestre 2009 9,5%  
2è semestre 2008 11,5%  
1er semestre 2008 11,5%  
2è semestre 2007 11,5%  
1er semestre 2007 11%  
2è semestre 2006 10%  
1er semestre 2006 9,5%  
2è semestre 2005 9,5%  
1er semestre 2005 9,5%  
2è semestre 2004 9,5%  
1er semestre 2004 9,5%  
2è semestre 2003 9,5%  
1er semestre 2003 10%  
2è semestre 2002 10,5%  


Pour plus d'informations sur ce sujet, veuillez contacter Claire Buggenhoudt (auteur et Legal Knowledge Manager) et Siegfried Busscher (chef de cellule Droit privé de la construction).